Difference alsacien allemand

Entre l’Alsacien et Allemand, quelles différences ?

 

Quelles sont les différences entre l’alsacien et l’allemand ?

 

Voilà une question que vous vous avez déjà dû vous poser maintes fois si vous n’êtes pas dialectophone.

Replaçons premièrement les choses dans leur contexte en donnant un éclairage sur cette belle langue qu’est l’alsacien.

 

Qu’est ce que l’alsacien ?

L'alsacien est le nom donné aux parlers germaniques traditionnels d'Alsace. C’est une langue régionale qui est qualifiée de « dialectes » dans le sens où sa grammaire n’a pas été codifiée. L'allemand standard est la langue normalisée utilisée pour la transcrire aujourd'hui. Toutefois, tous ces « dialectes » ont une origine linguistique antérieure et commune à celle de l'allemand standard.

L’alsacien a donc la même origine que l’allemand (nous vous invitons à lire notre article sur l’histoire de l’allemand pour en savoir plus sur le sujet), et fait partie des dialectes germaniques.

En effet l’alsacien appartient à la famille linguistique de L'allemand supérieur qui est un ensemble de dialectes germaniques qui sont parlés principalement dans le Sud de l'Allemagne, en Autriche, en Suisse. 

Vous l’aurez compris, il n’existe pas d’alsacien standard mais plusieures variantes, dont 2 principales entre l’alsacien haut-rhinois et bas-rhinois. Il n’existe pas de code orthographique concernant l’alsacien écrit, et la prononciation peut varier, cela même entre deux villages voisins.

Dernière info utile, l’alsacien est aujourd’hui parlé par environ 800 000 personnes, ce qui en fait la deuxième langue régionale parlée en France métropolitaine (derrière l'occitan) !

 

Principales différences entre l’alsacien et l’allemand

 

Différences de prononciation entre l’alsacien et l’allemand

 

Il est important de noter que l’alsacien n’est pas une langue unifiée et qu’il existe donc des différences de prononciation à l'intérieur de celle-ci (principalement entre le bas-rhin, le haut-rhin et le sundgau).

 

Voici quelques différences notables avec l’allemand au niveau de la prononciation :

 

Le « a » alsacien se prononce comme un « o » français. Il se prononce comme un « a » en allemand.

Le « e » alsacien se prononce comme un « é » français ou un « ê ». Il se prononce comme un « eu » en allemand.

Le « b » alsacien se prononce comme entre le « b » et le « p » français. Il se prononce comme un « b » en allemand.

 

Les différences de vocabulaire

 

L’alsacien est une langue germanique, elle possède donc une grande majorité de vocabulaire allemand.

Même si la base est commune, beaucoup de mots ont évolué différemment de l’autre côté du Rhin. Voici quelques exemples :

Alsacien / Allemand / Français

Mege / mögen / Aimer ou apprécier

Miesse / müssen / Devoir

Welle / wollen /Vouloir

S ‘Hüs / das Haus / La maison

Der Rhi / der Rhein / Le Rhin

s'Làwe / das Leben / la vie

s’Fiewer / das Fieber / la fièvre

Der Wi / der Wein / Le vin

Gsàh / sehen / Voir

S’Stork / Der Storch / La cigogne

 

Vous remarquerez que l’on peut retrouver des ressemblances dans de nombreuses situations. Ainsi l’infinitif allemand « en » devient « e » en alsacien. De même le « ein » allemand devient un « i » en alsacien.  Enfin le « b » allemand entre deux voyelles devient en alsacien un « w ».

Avec ça vous pourrez même vous servir de l’allemand pour former vos propres mots alsaciens !

 

Les pronoms personnels en alsaciens

 

Les pronoms personnels en alsaciens ont la particularité d’avoir deux formes, une forme accentuée (tonique) et une forme inaccentuée (atone). La forme atone est la plus utilisée. Voici le détail :

Français / Forme tonique / Forme atone

je / ich / i

tu / dü / de

il / er / ‘r

elle / sie, si / se

cela / es / ‘s

nous / mer / mr

vous / ehr / ‘re

ils / sie, si / se

elles / sie, si / se

 

Les auxiliaires en alsacien

 

Contrairement à l’allemand qui n’en possède que 3, l’alsacien possède 4 auxiliaires pour conjuguer les verbes en différents temps et modes :

se ou senn, équivalent de l’allemand sein (être)

ha, équivalent de l’allemand haben (avoir)

wàre, équivalent de l’allemand werden (devenir)

düe, équivalent de l’allemand machen (faire). Ce dernier n’existe pas en allemand en tant qu’auxiliaire.

 

Exemples d'utilisation (des auxiliaires) en tant que verbes :

"Ich bin e Mann" je suis un homme

"Se esch e Fraj" c'est une femme

 

Exemples d'utilisation en tant qu'auxiliaires :

"Er düet si Wage fahre" il est en train de conduire sa voiture (présent progressif)

"Se hat e nejer Hund bikumme" elle a eu un nouveau chien (passé composé)

 

Les verbes de modalité alsaciens

 

Contrairement à l’allemand qui possède 7 verbes de modalité (savoir, vouloir, devoir, etc.), l’alsacien en compte 8. En effet le verbe oser (droje) est considéré comme un modal en alsacien.

 

Le présent progressif

 

Autre différence marquante entre l’alsacien et l’allemand, l’utilisation d’une forme de présent progressif. Alors qu’en allemand on utiliserait le présent simple pour exprimer le fait d’être en train d’effectuer une action, on utilise en alsacien l’auxiliaire düe (faire) - auxiliaire düe conjugué + verbe à l’infinitif)

Ex :

Il est en train de conduire sa voiture

Allemand : Er fährt sein Auto

Alsacien : Er düet si Wage fahre

 

Cette forme peut d’ailleurs également servir à former le présent simple. Elle ne nécessite que de connaître la conjugaison de düe uniquement.

 

Pourquoi ces différences entre l'alsacien et l'allemand ?

 

L’alsacien a notamment évolué différemment de l’allemand du fait de l’appartenance à la France dès de 17ème siècle. L’alsacien a ainsi emprunté au français tout en préservant certains archaïsmes qui ont évolués en allemand standard. L’alsacien a également été enrichi par le yiddich apporté par les populations juives originaires de l'Est de l'Europe. La proximité des deux langues peut également être expliquée par le fait que la région Alsace a plusieurs fois changée de nationalité. Si vous avez des grands parents Alsaciens, demandez leur le nombre de fois ou la langue d'apprentissage à l'école a été modifiée. La réponse devrait se situer aux alentours de 4.

 

 

Voilà un petit récapitulatif des principales différences entre l’alsacien et l’allemand. Même si les deux langues possèdent la même origine, l’allemand standard et les dialectes alsaciens ont évolués différemment au cours des siècles. Les deux langues restent malgré tout relativement très proches, notamment en terme de vocabulaire et de grammaires.

Si vous parlez déjà alsacien, votre apprentissage de l’allemand n’en sera que facilité (même s’il vous faudra gommer certaines habitudes propres à l’alsacien).